EST PAYS-DE-SAULT
Histoire géologique résumé

Après une sédimentation flysch puissante (Cambro-Ordovicien, 510 Ma), on assiste à un bref épisode de dépôt de carbonates (Caradoc-Ashgillien, 464 à 439 Ma). Il ne semble pas que dans cette région une discordance anté-caradoc soit visible. Ensuite s’installent de manière uniforme les formations sapropélitiques du Silurien (439 à 408 Ma).

Au Dévonien inférieur et moyen (408 à 377 Ma), date des terrains de la grotte de l'Aguzou, vont se différencier les domaines de sédimentation correspondant à l’autochtone (série de la Fajolle) et l’allochtone (série du Pic d’Ourtiset - Usson-les-Bains). La carte géologique représente ces deux séries.

Pour la série de la Fajolle, on observe :

  1. Au Dévonien inférieur, une sédimentation carbonatée de bassin peu profond, avec un notable apport terrigène.

  2. Au Dévonien moyen, des brèches sédimentaires caractéristiques de talus sous-marins.

Pour la série du Pic de l’Ourtiset, dont la grotte de l'Aguzou fait partie, on assiste :

Les conditions de sédimentation deviennent uniformes dans les deux séries à partir du Famennien (365 Ma). La succession calcaires noduleux/lydiennes correspond à une sédimentation dans un bassin ‘‘maigre’’ où vont se développer abondamment des organismes siliceux grâce à la présence probable d’ ‘‘upwellings’’. Le bassin est envahi à partir du Viséen (330 Ma) par les épandages détritiques du Culm dont le matériel provient du nord.

Les premiers indices de la tectonique varisque sont révélés par l’existence de klippes sédimentaires au sein du Culm autochtone. Certaines de ces klippes proviennent d’une série de type ‘‘Ourtiset’’. Il est donc possible que la mise en place de l’ensemble allochtone soit un phénomène tectono-sédimentaire précoce (Namurien ? 322 Ma), ce qui semble confirmé par la structure du Culm autochtone sous le chevauchement.

Mais d’autres faits de terrain semblent contredire cette interprétation :

  1. On observe à la base de l’allochtone des écailles tectoniques (Est de Campagna-de-Sault, Ouest du Pic d’Ourtiset).

  2. A l’ouest du Rébenty, l’allochtone repose sur différents termes de l’autochtone (Dévonien moyen, Culm).

  3. La série d’Usson-les-Bains semble largement allochtone vers le sud jusque sur les termes profonds de l’autochtone.

On peut tenter de résoudre ce problème en proposant que les contacts tecto-sédimentaires originels aient rejoué en cisaillements tangentiels au cours de l’évolution varisque. L’ensemble est replissé en deux phases, suivies de la mise en place des granites (Quérigut et Ax-les-Thermes).

 

 

Texte élaboré par Daniel Raymond, Département de géotectonique Paris


Copyright © grotte de l'Aguzou 2003-2004
Contactez-nous
Plan du Site

 

Page créée le : 25/01/04
Vous êtes ici : Sommaire > Descriptif > Géologie > Histoire géologique