On reconnaît dans la forme des concrétions les processus physiques dont la dynamique est responsable de la formation.

Ce sont les lois de l'écoulement, les tensions superficielles et les lois de la cristallisation.

Mais cette dynamique se voit quelquefois plus ou moins perturbée par des réactions chimiques et d'autres mécanismes physiques, expliquant la très grande diversité des types de concrétions.

La pesanteur

Par exemple, lorsque l'eau s'écoule rapidement, une force déterminante prime sur toutes les autres, la pesanteur. Cette force verticale se retrouve dans la forme de la concrétion : ce sont les stalactites et les stalagmites.

Les forces de cristallisation

Au contraire, si le concrétionnement s'effectue en milieu calme et aquatique, seules agissent les forces de cristallisation. c'est le cas de magnifiques cristaux aux formes parfaitement géométriques que l'on peut observer dans la grotte de l'Aguzou à l'intérieur des gours ou des géodes.

La loi du chaos

Quand toutes les forces soumises aux multiples influences du milieu environnemental interagissent, la direction de la cristallisation est totalement désordonnée. Les cristaux croissent alors au hasard, même si préexistent des mécanismes déterminants très précis.

Très fréquent dans la nature, ce phénomène montre qu'à partir de quelques lois on peut obtenir des structures à caractère aléatoire auxquelles on a donné le nom de "chaos".

La géométrie fractale

La forme de ces structures répond alors à une géométrie particulière appelée "géométrie fractale". Certaines concrétions massives de la grotte de l'Aguzou, fournissent d'ailleur de très belles images fractales.

Texte inspiré du livre "Fleurs de pierre" de Patrick Cabrol et Alain Mangin

Année 2000 Editions Delachaux et Niestlé

icone recherche blanc
icone croix